VVL :: Le Blog sur les Licences Libres, Open Source, et leur diffusion

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 3 septembre 2009

Parution de la FAQ de la SARD (Société d’acceptation et de répartition des dons)

Un court billet pour présenter une expérience, une expérimentation, un « pavé dans la mare » à laquelle j’ai modestement contribué et qui pourrait changer, modifier notre vision de la propriété intellectuelle et la place qu’elle occupe dans notre société[1].

Tout le monde connaît, même vaguement la Propriété Intellectuelle[2] et les utilisations qui peuvent en être faites (pour prendre les deux extrêmes : le contrôle absolu représenté par la SACEM ou les éditeurs de logiciels traditionnels, et le partage par les licences libres).

  • (En bref,) la propriété intellectuelle repose sur un équilibre entre l’intérêt du public (A)[3] et l’intérêt des créateurs/auteurs/inventeurs/etc. (B).
  • Ses objectifs (qui justifie le monopole accordé aux ayants-droits (B)) sont : -1- de faciliter et favoriser l’innovation (au bénéfice de la société et donc du public (A)), -2- donner à l’auteur un contrôle sur son oeuvre en raison du lien qui les unit[4].
  • Ainsi, ce système repose enfin sur un postulat (on estime que cela marche)/une autojustification du point -1- : « puisqu’il existe et “qu’il marche” (des gens continuent à créer et innover), c’est bien que le système actuel favorise la création et sa diffusion. »

La SARD serait donc une remise en question de ce dernier postulat : « un changement de paradigme », de mentalité, un système différent qui, s’il fonctionne, montrerait que le système actuel de PI n’est pas la seule (et/ou la meilleure) façon de favoriser la création et l’innovation. Attention, il ne s’agit pas forcément d’une alternative, mais plus d’un système parallèle qui, s’il marche, délégitimerait celui que l’on connaît aujourd’hui.

Ainsi, ces artistes pourraient éventuellement toucher de l’argent/un financement sans user de leurs droits de propriété intellectuelle, à eux de voir ensuite s’ils désirent jouer dans les deux camps (qui sont néanmoins contradictoire puisqu’il me semble légitime de penser que celui qui diffuse gratuitement et massivement sa musique aura plus de facilité à recevoir des dons que celui qui ne vend que quelques exemplaires dans quelques boutiques spécialisées).

Voici, rapidement, mes réflexions : rien d’exhaustif et de parfaitement abouti, mais suffisamment pour estimer que ce projet vaut le temps qu’on lui accorde…

Notes

[1] Ces quelques lignes (qui précèdent le texte de la SARD) n’engagent bien sûr que leur seul auteur.

[2] Pour faire court, un ensemble de droits reconnus à une personne sur une création particulière et assimilable à ceux d’un propriétaire sur sa chose/son bien.

[3] De nombreuses thèses existent sur ce « droit du public à l’information » qui relative les droits des auteurs notamment.

[4] Néanmoins, durant de longues années, les USA assuraient une protection quasi-équivalente aux droits moraux sans user des droits de propriété intellectuelle.

Lire la suite...

lundi 22 juin 2009

Intervention le 25 juin lors de la journée « Droits d'auteurs Versus Internet » organisée par le Transfo à Clermont-Ferrand

Je publierai prochainement un court billet recensant les actualités passées, présentes et futures en relation avec VVL, mais les délais, courts, imposent de présenter l’une d’elle : Jeudi prochain, le 25 juin 2009, je serai présent avec la double casquette « entreprise du LL/LINAGORA » et « communautaire/Veni, Vidi, Libri » à la journée « Droits d’auteurs Versus Internet » organisée par le Transfo (art et culture en région Auvergne).

Plus de précision ci-après.

Lire la suite...

jeudi 11 décembre 2008

Distribuer ses œuvres sous licences libres : intervention lors du festival Make Art le vendredi 28 novembre 2008

J’avais prévu d’ajouter dans la foulée de l’évènement un mot sur le festival Make Art (annoncé ici), mais c’est encore une fois avec un peu de retard que je livre quelques retours sur ce festival. Dans le cadre de ce dernier, une conférence sur les licences libres intitulée « Distribuer ses œuvres sous licences libres  » m’avait été proposée le 28 novembre à 18h.

Les diapositives de cette dernière sont jointes et la vidéo devrait être disponible d’ici quelques mois sur leur site internet[1].

Notes

[1] Et probablement avant en version « streamée », dans la section “stream” du site — comme toutes les autres parties du festival.

Lire la suite...

mercredi 10 décembre 2008

Réflexion autour de SOLO : le Syndicat pour les Œuvres sous Licences Ouvertes

Il y a quelques jours paraissait la deuxième newsletter du collectif Libre-Accès[1]. Je n’ai pas le temps de rédiger un billet sur cette excellente initiative dans laquelle VVL n’hésite pas à s’impliquer, mais je vais relayer l’un des projets qu’elle pousse et auquel VVL participe aussi, serait-ce par ses membres : la constitution d’un syndicat SOLO (Syndicat pour les Œuvres sous Licences Ouvertes).

Il n’est encore qu’au stade de « projet », sorte d’appel à contribution, brainstorming, avant sa constitution finale qui se ferait probablement avant mi-2009.

Il s’adresse bien sûr à tout auteur utilisant les licences libres et/ou ouvertes et permettra de défendre ses intérêts sans pour autant s’immiscer dans la gestion de ses droits.

Notes

[1] « Libre Accès est une coopérative de soutien au mouvement artistique des licences de libre diffusion ayant pour objectif de fournir un cadre économique juste assurant une bonne rémunération des artistes. » Elle regroupe de nombreuses associations et structures œuvrant dans le Libre — principalement hors logiciel : une liste plus complète ici.

Lire la suite...

lundi 23 juin 2008

Rapide CR sur la journée Libre Accès

Débutée à 14h (bien plus tôt en vérité) et terminée à plus de 2h00, Libre Accès v 1.0 est à mes yeux un réel succès. Non seulement la journée a rendu accessible et visible à un plus grand nombre toutes les créations et organisations qui forment le soubassement du mouvement du Libre (notamment en dehors du logiciel), mais aussi a-t-elle tout simplement permis à de nombreuses associations artistiques de construire un projet commun.

Lire la suite...

jeudi 13 mars 2008

VVL est Down, vive VVL !

Certains ont pu s'en étonner : le lancement du blog a été stoppé net mercredi à 6h00 (avec quelques retours chaotiques) par une frénésie de spam — qui n'a eu d'autres effets que de mettre à terre le serveur gracieusement prêté par Framasoft (emportant avec lui une partie des services du généreux mécène). Heureusement, notre support niveau trois, en la personne de Pierre Yves Gosset (rien de moins), semble avoir rétablie une relative pérennité sur les sites. Merci à lui (de toute façon, ce n'est pas la première fois que l'on avouera que VVL n'existerait pas sans Framasoft...) !

Si l'on a forcément perdu des billes dans ce problème malvenu, tout ne fait que commencer !

Les premiers retours concerneront certainement :

Lire la suite...